Le nord de la Thaïlande est réputé pour le cocktail unique que ses paysages magnifiques et ses tribus autochtones offrent aux randonneurs. Si vous projetez un voyage en Thaïlande et que vous avez parcouru quelques guides, vous avez certainement noté que l’on vous conseille grandement de partir en trek sur 1 ou plusieurs jours dans la région de Chiang Mai. Un conseil, écoutez ces guides !

 

Les tribus montagnardes

Vieille femme Karen rencontrée durant un trek dans le nord de la ThaïlandeLe nord du pays est peuplé de tribus venues du Tibet (les Lisus), de Birmanie (les Karens) ou de Chine (les Hmongs, les Akhas et les Lahus). Même si les membres de ces communautés ont la nationalité thaïlandaise, elles ont gardé leurs us et coutumes et sont installées dans les montagnes du nord et nord-ouest de la Thaïlande. Elles ne se mélangent que peu au reste de la population.

 

Lorsque vous partez pour un trek de 2 jours ou plus, vous passez généralement la nuit dans un village tribal. C’est une excellente occasion de rencontrer ces gens pleins de gentillesse et très ouverts. Vous pouvez cuisiner avec eux le repas du soir et vous dormez chez l’habitant. C’est une expérience très enrichissante et pour peu que votre trek se passe en dehors des sentiers battus, c’est un moment inoubliable.

 

La culture du pavot pour l’opium était pour certaines de ces tribus, surtout le long de la frontière Birmane, le principal moyen de subsistance. Aussi des programmes ont été entrepris pour convertir ces cultures prohibées à celle des fruits et des légumes.

 

Vous pouvez faire un trek et rencontrer des tribus en faisant moins d’une heure de route au départ de Chiang Mai, et bien sûr en allant encore moins loin si vous séjournez à Chiang Dao, Pai ou Mae Hong Son.

 

Meilleure zone de trek dans le nord

Il y a de nombreuses zones pour trekkeur que ce soit à Chiang Mai, Chiang Rai, Mae Hong Son et Pai. En général vous disposez d’un temps limité en Thaïlande, les vacances ne durent hélas pas éternellement.

 

Il convient donc de choisir une zone qui offre un maximum d’atouts en termes de beautés naturelles et de rencontres avec les tribus que nous avons évoquées plus haut. Il faut aussi qu’avant et après le trek les possibilités de visites soient nombreuses et variées.

 

Le meilleur endroit pour faire un trek est donc la province de Chiang Mai qui dispose de tous ces atouts. Il arrive fréquemment que certains hésitent entre un trek à Chiang Mai ou Chiang Rai. Les arguments que nous venons de citer devraient les aider à décider.

 

Chiang Mai offre en effet l’avantage de permettre de superbes circuits de treks, mais dispose aussi d’un nombre incroyable d’attractions culturelles, temples et vestiges. La ville est de plus idéalement placée pour visiter l’ensemble du nord de la Thaïlande avec des excursions sur la journée ou sur deux jours.

 

Meilleure période pour un trek dans le nord

La bonne période va de juillet à février. En juillet, avec le début de la mousson qui se termine en octobre, la jungle est réellement luxuriante. Vous marchez dans un jardin d’Eden. Les cascades sont gonflées par les pluies ce qui accroît leur beauté naturelle. Même si vous risquez de recevoir quelques gouttes, les merveilles que vous traversez valent largement ce désagrément éventuel.

 

Jungle magnifique, trek durant la saison des pluies

 

A partir de novembre les pluies s’arrêtent, et jusqu’à début février vous êtes vraiment dans la meilleure période. Vous n’avez plus la chaleur de la mousson et le ciel est bleu, ce qui fait ressortir les couleurs. Les rivières sont toujours gonflées par l’eau accumulée pendant la saison des des pluies. La nuit il fait frais et vous dormez bien. La température peut même descendre aux alentours de 10 degrés sur les hauteurs.

 

La seule saison à éviter pour le trek est la saison chaude. Elle va de mars à début juin. Le nord de la Thaïlande est alors recouvert par la fumée. Les paysans thaïs n’ont plus le droit de brûler leurs champs en cette saison dorénavant, mais c’est une coutume encore répandue dans les pays environnant.

 

A cause de l’absence de vents, et d’une couche d’air froid venant de Chine tous les ans à cette époque et qui plaque ces fumées au sol, la visibilité est très mauvaise, sans parler du taux de particules fines. De plus la jungle à cette époque est sèche et donc assez éloignée de l’idée que l’on s’en fait. Il en va de même des rizières en terrasses.  Cette période est donc à éviter pour les treks dans la mesure du possible.

 

Quelles affaires devez-vous apporter ?

Beaucoup de personnes se demandent s’il faut apporter un sac de couchage. Rassurez-vous cela n’est pas nécessaire. Lorsque vous dormez chez l’habitant dans un village local, le confort est généralement spartiate mais vous avez quand même une couverture et le nécessaire pour passer une bonne nuit.

 

Affaires a emporter pour un trek

 

Il vous faut par contre penser à prendre avec vous de la lotion anti moustique. Certaines personnes les attirant plus que d’autres, mieux vaut être prévoyant. Ils attaquent surtout lorsque la luminosité change, au lever du jour et au coucher du soleil.

 

Un bon moyen de s’en protéger est aussi de porter des habits qui couvrent les jambes et les bras. Cela sera de toute façon nécessaire le soir et la nuit à la saison fraîche. Il y plus de moustiques pendant la saison des pluies mais vous pouvez vous faire piquer toute l’année. Par contre pas de problème pour le paludisme (la malaria) si vous faites votre trek autour de Chiang Mai. Les seules zones où le risque existe, bien que faible, sont le long de la frontière Birmane.

 

Il est aussi recommandé d’emmener avec vous une lampe de poche et du papier toilette. La lampe de poche vous sera d’un grand secours si vous ressentez une envie pressante au milieu de la nuit. Dans les villages perdus dans la montagne thaïlandaise, la nuit est noire.

 

N’oubliez pas vos maillots de bain. Vous pourrez profiter ainsi pleinement des cascades par lesquelles vous passerez pendant le trek. Rien de tel qu’un bon bain pour se détendre. Surtout dans un cadre exotique pareil.

 

Si vous partez pour un trek de 2 jours ou plus, il vous faut des habits à manches longues, pour les soirées et les nuits. Il vous faut aussi un ou des shorts ainsi que des t-shirts. Prenez des chaussures de marche dans lesquelles vous vous sentez bien. Cela peut être des baskets ou des chaussures de randonnées si vous en avez. Des claquettes, tongs ou même des pantoufles, seront agréables à porter en fin de journée, une fois arrivé au village ethnique où vous passez la nuit.

 

Enfin, c’est une bonne idée d’emporter une photocopie de votre passeport et un peu d’argent de poche.

 

Conclusion

Le nord de la Thaïlande est une région idéale pour les treks. Certaines zones sont cependant mieux que d’autres. En raison notamment de ce qu’elles peuvent offrir et de leur emplacement stratégique pour projeter d’autres visites ou activités après le trek. Pour peu que vous choisissiez la bonne période pour votre trek, qui couvre quand même la majeure partie de l’année, vous êtes assuré de vivre une aventure magnifique.