Les treks dans le nord de la Thaïlande et plus particulièrement dans les provinces de Chiang Mai et Chiang Rai sont très réputées.

 

Cependant ces 2 provinces ont des différences qu’il vaut mieux connaître afin de pouvoir choisir celle qui correspond le mieux à vos centres d’intérêts et votre niveau physique pour le trek.

 

La région de Chiang Rai étant moins montagneuse le choix pour les circuits de randonnée y est plus restreint. D’un autre côté Chiang Mai étant plus populaire et plus accessible par les moyens de transport, le nombre de randonneurs et de touristes y est supérieur.  Les prix pratiqués y sont comparables.

 

Infographie trek chiang mai ou chiang rai

 

Les zones de trek de Chiang Mai

 

La région de Chiang Mai est la plus populaire parmi les voyageurs.  Le mélange unique de culture, de paysages magnifiques, de divertissement divers et variés que l’on y trouve en fait un endroit vraiment à part.

 

Il y a plusieurs zones de trek disponibles qui peuvent satisfaire tout le monde quel que soit le niveau et l’âge des randonneurs. Les guides peuvent ainsi facilement adapter le circuit suivant la composition du groupe. Si celui ci comprend des enfants ou des personnes d’un certain âge, ils choisiront une route avec des pentes moins raides.

 

En revanche si le groupe est constitué de randonneurs aguerris, le guide aura à sa disposition un grand choix de circuits avec beaucoup de dénivelés.

 

Ceci est vrai pour les 3 zones principales de trekking autour de Chiang Mai. Ces trois zones sont le parc national du Doi Inthanon, à une centaine de kilomètres au sud de Chiang Mai, Mae Wang qui se trouve à une soixantaine au sud de Chiang Mai; et le parc national de Mae Taeng, à une soixantaine de kilomètres au nord de la ville.

 

Cascade doi inthanon

 

 

Pour sortir des chemins battus, il est plutôt conseillé de choisir Mae Taeng ou le Doi Inthanon, surtout en haute saison, de décembre à février. Mae Wang étant la zone la plus fréquentée par les treks en groupes, du fait de sa proximité avec la ville de Chiang Mai, il se peut que vous n’y trouviez pas l’isolement et la quiétude dont vous êtes surement à la recherche.

 

Lorsque vous partez pour un trek de 3 jours, il est agréable de ne pas croiser la route d’autres groupes de touristes. Vous profitez ainsi pleinement de cette coupure avec le monde occidental et du contact avec les tribus locales qui font aussi la richesse d’une telle expérience.

 

Les montagnes autour de Chiang Mai sont parsemées de ces petits villages tribaux. Bien entendu plus vous vous éloignez des zones très touristiques et meilleur est le moment que vous passez dans ces communautés.

 

Si vous désirez aussi faire une rencontre avec les éléphants durant cette aventure, le choix des sanctuaires et des réserves ou les animaux sont respectés est bien plus grand autour de Chiang Mai.

 

La zone de trek de Chiang Rai

 

Comme nous l’avons dit plus haut, Chiang Rai est une région moins montagneuse que Chiang Mai. De ce fait les circuits y sont moins nombreux et en général plus facile. Ainsi si vous êtes à la recherche d’un trek physique, mieux vaudra orienter votre choix sur Mae Taeng ou le Doi Inthanon.

 

La principale zone pour un trek à Chiang Rai sont le parc national de Lum Nam Kok, au nord de la rivière Kok. Cette région possède un forte concentration en villages ethniques. Elle offre aussi la possibilité d’agrémenter le trek d’une promenade en bateau sur la rivière Kok. Vous pourrez aussi y visiter des éléphants.

 

Femme de la tribu Karen

 

Le parc national de Lum Nam Kok est situé à seulement 25 kilomètres du centre ville de Chiang Rai. Il faut par contre 45 minutes pour y arriver. La majeure partie du trajet se fait en effet sur une petite route.

 

Bien que la ville de Chiang Rai ne présente pas de risque de paludisme, il semble qu’il existe un risque faible dans la région frontalière avec la Birmanie. Comme la zone de trek est a une vingtaine de kilomètres de la frontière, elle peut être considérée a faible risque de paludisme.

 

Les facilités dans chaque ville

 

Bien entendu du fait de sa taille Chiang Mai dispose de plus d’hôtels, de guest houses et de maisons d’hôtes que Chiang Rai. Cependant même pour cette dernière le choix est très important. Les prix pour les hébergements sont comme pour les treks assez comparables. Il est possible de se loger pour pas cher en bénéficiant d’un confort convenable et souvent avec le petit déjeuner.

 

Les activités possibles et les visites sont aussi plus nombreuses à Chiang Mai. Ainsi à votre retour de trek, vous avez à votre disposition plus de possibilités pour satisfaire vos envies de découvertes.

 

Chiang Rai étant la province la plus au nord de Thaïlande, il est moins facile de vous rendre dans une autre province de Thaïlande. Chiang Mai est bien mieux desservie en routes, en avions. Vous pouvez aussi quitter la ville en train.

 

Conclusion

 

Comme vous l’avez vu, les 2 régions ont leurs atouts et leurs faiblesses. L’une conviendra plus à un certain groupe de personnes et l’autre à un autre groupe. On peut quand même résumer les choses ainsi.

 

Un trek à Chiang Mai est plus adapté pour des personnes de tous niveaux physique, qui projettent de faire un maximum de visites et de découvertes avant et après la randonnée. Pour une famille c’est par exemple très bien. C’est également parfait si votre temps est limité et que vous désirez visiter d’autres provinces dans le nord, en partant pour des excursions d’une ou deux journées depuis Chiang Mai. Vous pourrez ainsi partir le matin, visiter les principales attractions de Chiang Rai dans la journée et revenir sur Chiang Mai le soir.

 

Un trek à Chiang Rai sera lui plus adapté pour les personnes qui ont le temps et qui ne désirent pas caser un maximum de visites dans un nombre réduit de jours. C’est une bonne idée par exemple si vous voulez passer une bonne partie de vos vacances à explorer l’extrême nord de la Thaïlande,et pourquoi pas faire une petite visite en Birmanie.