Ce texte vous aidera peut être de trouver la réponse a la dure question de savoir si il vaut mieux faire un trek à Chiang Mai ou à Chiang Rai.

La jungle dense et sauvage, des paysages magnifiques, des couchers de soleils à couper le souffle, des cascades tropicales perdues dans la nature, des villages de tribus isolés dans la montagne… Il serait facile de continuer cette liste pour essayer de décrire le trek de 2 jours que nous avons eu la chance de vivre à Chiang Rai, dans le nord de la Thaïlande. Cette région regorge de beautés naturelles mais il devient de plus en plus difficile de les découvrir en restant à l’écart des foules de touristes. Avec un peu de recherche, on s’aperçoit qu’il est encore possible de partir pour un trek authentique autour de Chiang Rai, loin des sentiers battus.

Nous nous sommes décidés pour un trek dans la jungle de 2 jours avec un guide incroyable nommé Mr Ping Pong, que nous avons rencontré grâce à l’agence Destination Leader. Mr Ping Pong nous a convaincu en nous promettant de nous emmener loin des chemins empruntés habituellement par les treks en groupes. Nous avons donc décidé de lui faire confiance et cela s’est avéré être le bon choix.

 

Un départ cahoteux

Le lendemain, premier jour de notre aventure, Mr Ping Pong passa donc comme prévu nous chercher a notre hotel dans la ville de Chiang Rai. Bien qu’en retard, son visage fendu d’un large sourire nous fit oublier ce léger problème, assez courant en Thaïlande. Il nous conduisit à l’arrière d’un pick up au point de départ de la randonnée. En chemin nous nous sommes arrêtés pour acheter quelques vivres dans un petit marché local typique.

 

transport en pickup jusqu'au point de départ du trek

 

Nous avons ensuite quitté la route pour prendre des chemins défoncés jusqu’au village tribal. Accrochés au rebords de l’arrière du pick up pour essayer de rester assis sur les bancs, nous étions ballottés de tous côtés à chacune des énormes ornières parsemant la piste. Noyés dans la poussière soulevée par notre véhicule, Nous venions de réaliser, pour notre plus grande joie, que l’aventure venait de commencer.

A environ mi chemin, le banc sur lequel Eric et moi même étions assis, finit par casser et nous nous retrouvâmes assis par terre pour le reste du trajet. A l’arrivée au village, la poussière rouge me couvrant le visage ne permettait pas de voir à quel point j’étais pâle. “On est arrivés” s’écria joyeusement Mr Ping Pong.

Nous avons déjeuner au village avec d’excellents plats traditionnels Akha. Nous avions grand besoin de bière fraîche pour rincer nos gosiers encore pleins de poussière. Et c’est avec une joie indicible que nous avons vu le père de famille qui nous recevait sortir des bières Chang glacées de son frigo. Une heure plus tard nous étions prêts à attaquer la marche.

Mr Ping Pong nous donna chacun une canne en bambou comme bâton de randonnée. Ces bâtons peuvent également se montrer très utiles pour repousser d’éventuels serpents. Ils sont nombreux dans cette région et le plus célèbre d’entre eux est le cobra royal. “ Est ce quelqu’un a déjà été mordu par un serpent au cours d’un trek ? ” me risquai je à demander à notre joyeux guide. “ Oui, c’est déjà arrivé mais seulement deux fois en douze ans, et ça n’a pas été sérieux “ répondit il gaiement. Cette réponse me rassura.

 

Trek a Chiang Rai

 

Après une heure de marche, derrière Mr Ping Pong jouant de la machette pour se frayer un passage dans l’épaisse végétation, nous sommes arrivés à une magnifique cascade. Quelle joie de découvrir cette merveille pleine de fraîcheur après la suée de la marche. Nous avons tous sauté dans l’eau pour notre plus grand bonheur.

Après en avoir bien profité, nous sommes repartis et avons marché une autre heure pour arriver à une seconde cascade. Celle ci avait des rochers plus glissants que la première, était plus profonde et le courant était plus fort. Mais il a été quand même possible de se baigner en toute sécurité.

Nous n’avons rencontré aucun touriste durant toute la journée. Il semblait que la jungle entière était seulement pour nous. C’est l’avantage des treks en dehors des sentiers battus en étant accompagné d’un guide professionnel expérimenté.

Nous avons continué à marcher jusqu’à un petit village ou nous avons passé la soirée dans une très aimable famille Akha. Après avoir aidé à la préparation du repas, nous nous sommes régalés avec la nourriture et les récits sur la vie locale que Mr Ping Pong nous traduisait avec entrain.

 

arret dns un village tribal a Chiang Rai

 

Après le repas, nous avons eu droit à des chants autour d’un feu de bois. Et c’est complètement détendus et emplis d’un sentiment de paix intérieure difficilement descriptible que nous avons gagné notre hutte. Les matelas posés à même un sol en bambous tressés offraient un confort plus que suffisant pour récupérer pleinement de cette première journée de trek. En un clin d’oeil nous étions dans les bras de Morphée.

Nous avons été réveillés par les premiers rayons de soleil passant à travers les paroies en bambou de notre cabane. Après la toilette nous avons rejoint la famille et Mr Ping Pong en train de s’affairer à la préparation du petit déjeuner. C’est repus que nous avons attaqué la seconde journée.

 

Deuxième journée de trek

Nous avons marché pendant environ 2 heures à travers la jungle avant d’arriver sur le bord de la rivière Kok. Là nous attendait un radeau de bambou et je me rappelle avoir été impressionné par la capacité de Mr Ping Pong à se diriger à coups de machette dans la jungle très dense pour retrouver ce radeau de bambou perdu sur le bord de la rivière. Nous sommes ensuite partis pour une heure de bamboo rafting. Quel délice de se laisser porter par les flots après ces 2 heures à transpirer.

 

Descente de la rivière kok en radeau de bambou

 

Nous avons débarqué non loin de plantations de thé. Les aimables propriétaires nous ont invités à boire une tasse avec eux et nous ont expliqué que dans la région du triangle d’or, de nombreux paysans qui plantaient du pavot dans le passé s’étaient convertis à la culture du thé.

Nous avons repris la marche avant de déjeuner dans un village tribal bâti aux abords d’une source chaude. Après nous être rassasiés, nous avons détendu nos jambes dans les petits bassins remplis d’eau tiède et dégageant une odeur de souffre. La route n’était pas pas très loin et ce fut assez rapide pour la rejoindre. La nous attendant un pick up qui nous ramena directement à notre hôtel à Chiang Rai.